Élisa Marraudino

Juliana Hyrri, née en 1989, explore les arts visuels depuis Helsinki où elle travaille principalement dans le champ du dessin, de la peinture et de la prose. L’essentiel de son travail le plus récent tourne autour de l’épiphanie, au sens de la révélation qui donne l’impression de voir le monde différemment. Pour elle, l’art est une forme d’exploration, inspirée par les secrets, les carnets intimes, les vieilles cartes et les photographies passées.
Le plus souvent, elle combine les différentes formes d’expression qui sont parmi ses préférées sous la forme de la bande dessinée ; son premier long récit, Satakieli joka ei laulanut (Le rossignol qui n’a jamais chanté) a été publié par Suuri Kurpitsa en 2019, et a valu à son autrice une reconnaissance dans le cadre du 
Professional Show de la revue annuelle 3×3 Illustration, ainsi qu’une publication dans son seizième numéro. Elle a participé à de nombreuses revues collectives en Finlande et en Russie et a obtenu successivement la première puis la seconde place lors des éditions 2017 et 2018 du concours Oulu’s Nordic Comics Competition.
Juliana Hyrri fût également l’une des participantes du workshop attenant à Pierre Feuille Ciseaux #6 en janvier 2019 à Angoulême, en compagnie d’une quinzaine d’autres jeunes autrices et auteurs venu.e.s des quatre coins du monde : c’est à ce moment que nous avons remarqué plus distinctement la qualité de son travail.
Chifoumi

MÉDIAS

BIBLIOGRAPHIE

  • Le rossignol ne chantera pas (Même Pas Mal, 2022)
  • Satakieli joka ei laulanut. (Suuri Kurpitsa, 2019)
  • Kalle, Pallo ja sello – Pauli Kallio & Juliana Hyrri, (Suuri Kurpitsa, 2019)

DE LA MÊME AUTRICE CHEZ MÊME PAS MAL